SEAT sera le premier constructeur européen à intégrer dans ses véhicules l’assistance vocale Amazon Alexa. C’est ce qu’a annoncé la marque espagnole à l’IAA de Francfort. Alexa équipera dès la fin de l’année les modèles Leon et Ateca, suivis, en 2018, par l’Ibiza, l’Arona et le futur grand SUV SEAT.

Lancé en 2014, Amazon Alexa sera bientôt garant d’une connectivité dernier cri à bord des véhicules SEAT. Alexa dispose actuellement de plus de 20 000 capacités, qui seront étoffées en continu par différents développeurs de logiciels grâce à un kit de développement ouvert.

Avec Amazon Alexa, les conducteurs SEAT peuvent tirer tous les avantages de la commande vocale contemporaine; chacun peut gérer son agenda, choisir sa musique, chercher des Points of Interest, capter les infos en temps réel, dénicher le partenaire de marque le plus proche, et bien plus encore, le tout chapeauté par un protocole strict de protection des données. Alexa s’utilise en anglais ou en allemand, les deux seules langues disponibles pour le moment.

«Avec l’intégration d’Amazon Alexa dans notre gamme, nous contribuons au développement des systèmes numériques et à la connectivité chez SEAT. Ceci renforce notre position de pionnier européen en matière de mise en réseau automobile», a souligné le président de SEAT, Luca de Meo. Et d’ajouter: «La tendance aux services à commande vocale va grandissant, et nous souhaitons rendre cette technologie accessible à nos clients.»

«Nous sommes ravis que SEAT équipe ses véhicules d’Alexa», s’est réjoui Ned Curic, VP Automobive, Amazon Alexa. «La reconnaissance vocale est un pan de l’avenir, surtout à bord des voitures. Une seule touche sur le volant permet au conducteur SEAT de demander à Alexa de lancer la musique, de diffuser les infos, de gérer le système domotique, et j’en passe.»

Première mondiale du nouvel Arona

Amazon Alexa n’est de loin pas l’unique nouveauté présentée par SEAT à Francfort. Le grand rendez-vous allemand de la branche représente également la plateforme idéale pour lancer officiellement de nouveaux modèles. L’un des temps forts de la marque, cette année, est l’introduction commerciale du SEAT Arona, disponible à partir de € 15 900.–. Faisant suite à l’Ibiza, le nouveau SUV compact est le deuxième modèle à être conçu sur la plateforme MQB A0, SEAT étant la première marque du groupe Volkswagen à l’avoir inaugurée. Présenté en juin à Barcelone et produit exclusivement à Martorell, l’Arona sera remis aux premiers clients en novembre.

L’Arona se distingue par son design, ses dimensions séduisantes, son format de crossover compact, ses nombreuses possibilités de personnalisation ainsi que ses technologies dernier cri au service de la sécurité et de la connectivité. Le Crossover compact traduit également une nouvelle étape dans la plus grande offensive produits jamais lancée par SEAT, faisant suite à la Leon revisitée, à la nouvelle Ibiza et précédant le SUV 7 places, qui arrivera sur le marché l’an prochain.

Par ailleurs, SEAT a présenté, à Francfort, le cockpit numérique prévu pour équiper l’Arona, la Leon ST CUPRA, l’Ibiza et l’Ateca. Ce combiné d’instruments numérique – qui sera décliné dès 2018 sur la Leon et l’Ateca, puis sur l’Ibiza et l’Arona – se pare d’affichages non seulement plus modernes et plus polyvalents, mais aussi plus fonctionnels dans leur utilisation.

De plus, le système audio Beats, une marque garante d’une écoute énergique, émotionnelle et enthousiasmante, sera disponible d’ici la fin de l’année à bord des Leon et Ateca. Le système révolutionnaire est déjà embarqué dans l’Ibiza et l’Arona.

CUPRA: une nouvelle dimension

Outre l’Arona, SEAT a surpris les visiteurs de l’IAA avec la Leon CUPRA R exclusive, une édition limitée à 799 exemplaires seulement du modèle le plus puissant de la marque, qui sera disponible dès fin 2017. Équipée d’une boîte manuelle 6 vitesses pour une puissance de 310 ch ou de la DSG pour une puissance de 300 ch, deux versions à traction avant, la Leon se pare d’une carrosserie présentant des détails en carbone au niveau des spoilers avant et arrière, des bas de caisse et du diffuseur arrière. Les rétroviseurs extérieurs, les jantes, les passages de roues et la calandre redessinée, avec ses grandes prises d’air, sont soulignés par des détails cuivrés.

Au cours des 20 années de son histoire, le nom CUPRA a été fièrement porté par toute une série de véhicules sportifs ultraperformants qui ont su conquérir le cœur des conducteurs les plus exigeants. En 2016 par exemple, quelque 9000 Leon CUPRA ont trouvé acquéreur, représentant 2% de toutes les ventes SEAT. Pendant les sept premiers mois de l’année 2017, plus de 5000 véhicules CUPRA ont été vendus, un chiffre qui devrait bondir à 10 500 d’ici la fin de l’année.

Dans ce contexte, SEAT prévoit de décliner l’esprit CUPRA au-delà de ses véhicules, par le biais d’un univers de la marque regroupant des expériences avec les véhicules de demain, des produits de merchandising et des partenariats. Ce nouvel «univers CUPRA» inclura un réseau de représentants SEAT qui proposeront, dans leurs locaux, des offres d'essais routiers aux personnes intéressées par ces modèles athlétiques.

Wayne Griffiths, vice-président SEAT en charge des Ventes et du Marketing, a souligné: «Dès le départ, CUPRA a été un symbole de développement et d’innovation chez SEAT, étroitement lié au circuit comme à la route.» Et d’ajouter: «Sur certains marchés comme l’Allemagne, le plus important pour SEAT, le nom CUPRA est très populaire et représente 10% de toutes les ventes de Leon. Ceci nous conforte dans l’idée de propulser CUPRA dans une nouvelle dimension.»

 

Du CNG pour la nouvelle Ibiza

Après le lancement réussi des versions CNG de la Leon et de la Mii, vient le tour de l’Ibiza. La présentation de la nouvelle SEAT Ibiza 1.0 TGI souligne la confiance que SEAT accorde au gaz naturel compressé en tant que carburant propre et efficient. Par ailleurs, le CNG réunit le meilleur des univers essence et Diesel, car il dégage 85% d’oxydes d’azote (NOx) en moins que le Diesel, 25% de CO2 en moins que l'essence et presque aucune particule.

De plus, l’Ibiza 1.0 TGI dispose de trois réservoirs: un pour l’essence et deux pour le CNG. Elle atteint ainsi une autonomie combinée de presque 1200 km (390 en CNG), avec des émissions de CO2 de 88 g/km seulement en mode CNG. L’Arona se déclinera également en version TGI dès 2018.