CH/FR

Des faits plutôt que des préjugés.

Les faits parlent d’eux-mêmes. L’avenir de la mobilité est électrique. Notre comparaison faits/préjugés apporte des éléments de clarification.

QUESTIONS ET RÉPONSES.


Votre véhicule électrique vous prévient à temps.

Dans le cadre d’une utilisation normale, et en respectant les instructions, il est impossible de tomber en panne d’électricité avec votre voiture, car elle vous prévient dès que l’accumulateur de courant est presque vide et, de plus, elle passe automatiquement en mode optimisation d’énergie. De surcroît, le réseau de stations de recharge va se développer de façon exponentielle au cours des deux prochaines années et votre système de navigation vous guidera toujours aisément vers la station de recharge la plus proche.

Ce n’est pas vrai, vous serez étonné par sa longévité.

La durée de vie de la batterie de votre voiture électrique dépend de la fréquence de chargement/déchargement. SEAT garantit que la capacité utile de la batterie, au bout de 8 ans ou de 160’000 km (selon ce qui survient en premier), ne sera pas inférieure à 70%. 

Sur les bornes de recharge rapide, il est évident que votre véhicule se recharge très vite.

Le temps nécessaire à sa recharge complète dépend de la station de recharge. Si vous disposez d’une Wallbox chez vous, il est possible de recharger votre voiture pendant la nuit avec une puissance de charge de 3.6 kW. Rechargez votre batterie encore plus rapidement dans les stations de recharge rapide publiques de IONITY qui disposent d’une puissance de charge encore supérieure. 

C’est tout le contraire, grâce aux primes attrayantes et aux avantages fiscaux. 

Aujourd’hui, ces véhicules sont jugés encore onéreux. En fait, leur prix d’achat est actuellement encore un peu supérieur à celui d’une voiture diesel ou essence équivalente. La raison est le coût de fabrication élevé de la batterie. Des avantages fiscaux (en fonction du canton) ainsi que des coûts d’utilisation plus faibles et la technologie des véhicules électriques qui nécessite moins de maintenance permettent de compenser partiellement cette différence.

Jusqu’à 660 km (WLTP)

L’un des préjugés les plus répandus prétend qu’on ne peut pas parcourir de longues distances avec une voiture électrique. Avec les nouveaux véhicules électriques tels que la SEAT Leon, les autonomies pourront atteindre env. 660 km selon WLTP en fonction de la taille de la batterie, des pneumatiques et de l’équipement du véhicule respectif. 

Même lorsqu’il pleut ou qu’il fait humide, vous pouvez charger votre voiture électrique en toute sécurité.

Nous apprenons dès le plus jeune âge que le courant électrique est dangereux, en particulier en contact avec de l’eau. Cependant, charger une voiture électrique quand il pleut, par exemple, ne présente aucun risque. Car lorsque la batterie et la station de chargement sont conformes aux normes, aucun courant ne circule avant qu’un contact sécurisé ait été établi. Vous pouvez aussi faire passer votre véhicule dans un tunnel de lavage ou ouvrir le capot lorsqu’il pleut. En cas d’orage aussi, votre voiture électrique est aussi sûre que n’importe quelle autre.

Un plaisir de conduite décuplé.

Les moteurs électriques puissants offrent un couple maximum dès le démarrage – sans interruption de traction – et propulsent le véhicule vers l’avant avec un dynamisme époustouflant. De plus, les batteries sont intégrées dans le plancher du véhicule, ce qui assure un centre de gravité particulièrement bas et une répartition de poids optimale. Le résultat: un plaisir de conduite pur avec une sensation de karting. Tout le contraire de l’ennui.

Une Wallbox et une prise électrique suffisent.

Le moyen le plus facile pour démarrer la journée avec une voiture dont la batterie est entièrement rechargée, c’est de posséder sa propre station de chargement. Il ne s’agit pas uniquement d’une option pour les propriétaires de maison, mais aussi pour les garages d’immeubles résidentiels. Vous pouvez y installer une Wallbox et brancher simplement le câble de charge sur votre voiture électrique pour la recharger

Wallbox-Shop

Vous pouvez faire le plein d’électricité presque n’importe où.

L’idéal est de recharger le véhicule électrique à la maison pendant la nuit au moyen d’une Wallbox. Il suffit alors de monter dans votre voiture électrique chargée le lendemain matin et de démarrer votre journée sur les chapeaux de roues. En Suisse, la couverture est en pleine croissance et le nombre de stations de recharge publiques connaît une hausse exponentielle. Il existe d’ores et déjà plus de 5000 bornes de recharge publiques en Suisse et de nouvelles sont implantées chaque jour. Stations de recharge en Suisse – Swiss eMobility (swiss-emobility.ch)

Par exemple, quand vous roulez en ville, vous trouvez de nombreuses possibilités de recharge dans les parkings, devant les magasins ou dans les centres commerciaux. En outre, de plus en plus d’employeurs offrent à leurs personnels la possibilité de charger leurs véhicules sur des stations de chargement propres à l’entreprise. 

Sur les longs trajets aussi, il est facile de faire le plein d’électricité. IONITY, l’entreprise commune de l’industrie automobile allemande et Ford, construit, en plus de nombreux autres fournisseurs et d’entreprises d’énergie, un vaste réseau de stations de chargement rapide sur les autoroutes et les principaux axes en Europe. Ainsi, d’ici fin 2021, plusieurs centaines de parcs de recharge IONITY doivent apparaître dans toute l’Europe.

CO2: parmi tous les types de propulsion, les voitures électriques sont celles qui présentent le meilleur écobilan.

Les voitures électriques jouent un rôle important dans la protection du climat. En comparaison avec les voitures essence ou diesel, elles émettent beaucoup moins de CO2. Cela se vérifie également si on prend en compte la production. Par rapport à des véhicules fonctionnant à l’hydrogène ou à l’eFuel (carburant de synthèse), la voiture fonctionnant sur batterie fait état de bien meilleures performances. Ces prochaines années, cet avantage écologique prendra encore plus d’importance, car de plus en plus de courant vert sera injecté dans le réseau de tous les principaux marchés. Les voitures électriques seront ainsi de plus en plus souvent rechargées automatiquement par de l’énergie renouvelable. Le mix d’électricité suisse est d’ores et déjà particulièrement avantageux pour une voiture électrique: grâce à la forte part d’hydraulique, le bilan d’une voiture électrique est plus favorable à l’environnement qu’une voiture munie d’un moteur thermique après à peine 10’000 km.

Courant: un approvisionnement en énergie sûr est également garanti avec des voitures électriques.

Le réseau électrique suisse supportera-t-il un essor des voitures électriques? La réponse est: Oui. L’augmentation des besoins en électricité pour l’électrification de l’ensemble du parc automobile suisse (environ 4 millions de véhicules) sur une période de 10 à 20 ans est nettement inférieure à la croissance annuelle actuelle de notre appétit énergétique. Même si nos voitures neuves vendues étaient essentiellement électriques, la transition ne se ferait pas soudainement du fait du parc automobile actuel. Les véhicules électriques peuvent même être une solution pour répondre au futur défi de la répartition de l’énergie, car ils peuvent également transmettre de l’énergie si nécessaire (de tels systèmes V2G sont déjà en service). Par ailleurs, la Norvège, le pays par excellence des voitures électriques, montre d’ores et déjà tous les jours qu’il ne faut pas s’inquiéter pour l’approvisionnement en électricité.

Emplois: l’offensive électrique du groupe Volkswagen garantit des emplois.

La charge de production d’une voiture électrique est environ 30% plus faible que celle d’une voiture à moteur thermique. À long terme, il pourrait y avoir moins d’emplois dans l’industrie automobile. Il est donc d’autant plus important de bien s’établir sur le marché de la mobilité électrique dès le début. En effet, plus une entreprise commercialise ses voitures électriques avec succès, plus ses emplois seront sécurisés. Le groupe Volkswagen fait avancer activement la transformation et crée des perspectives à long terme pour des milliers de collaborateurs avec son offensive électrique. En plein milieu de la mutation structurelle de l’industrie automobile, la voiture électrique permet de garantir durablement l’emploi.

Sécurité en ville: la voiture électrique génère des bruits artificiels.

Contrairement aux voitures conventionnelles, les voitures électriques n’ont pas de moteur thermique et sont donc silencieuses. Un niveau de bruit réduit est en principe un avantage. Et la voiture électrique n’est pas non plus dangereuse pour les piétons. La nouvelle SEAT Leon génère un son futuriste caractéristique jusqu’à une vitesse de 30 km/h environ. Les bruits de roulement des pneus suffisent au-delà de cette vitesse. Depuis l’été 2019, le son est obligatoire sur toutes les voitures électriques. Des systèmes d’assistance et de sécurité complets permettent aux voitures électriques telles que la SEAT Leon de profiter en principe d’excellents niveaux de sécurité.

La voiture électrique s’avère aussi rapide que confortable.

Conduire une voiture électrique est un vrai plaisir. C’est surtout en accélération que le moteur électrique montre qu’il dispose de beaucoup de puissance. Lorsque le conducteur enfonce l’accélérateur, il est collé à son siège, presque comme dans un avion. Les moteurs électriques disposent en effet de la totalité de leur couple dès le démarrage. Sans compter la position hautement dynamique sur la route: comme les batteries installées dans le soubassement abaissent le centre de gravité et plaquent la voiture au sol, le véhicule se conduit nerveusement et en mode sportif.

Batteries: il y a suffisamment de lithium, et le cobalt est de moins en moins utilisé.

Il y a assez de matières premières. Les gisements de lithium connus permettent de produire des batteries pour des milliards de voitures électriques d’après l’état actuel de la technique. Par ailleurs, les batteries sont sans cesse perfectionnées. À titre d’exemple, la part de cobalt passera à moyen terme d’environ 12% à 6%. À long terme, elle devrait être nulle. Il n’y a donc aucun problème d’approvisionnement en matières premières. Et: les batteries usagées sont réutilisées. En 2020, le groupe Volkswagen a mis en service une installation de recyclage pilote visant à atteindre un taux de recyclage allant jusqu’à 97%. Les besoins en ressources rares seront donc de plus en plus réduits.